Devenir un Orateur Hors pair

Devenir un Orateur Hors pair

Prise de parole en public : articles, conseils, enseignements et vidéos

10 HABITUDES DES MAÎTRES DE CÉRÉMONIE CAPTIVANTS

Le terme anglo-saxon « emcee » ou « M.C. » traduit par « maître de cérémonie » désigne un animateur d’événement, c'est-à-dire la personne qui dirige une ou des cérémonies, une assemblée générale, un séminaire, un congrès, une soirée ou un spectacle.
Il présente les intervants, se charge des annonces, va chercher l’attention et l’engagement de l’audience, est le maître du temps et est responsable du bon déroulement de l’évènement.

La tâche n’est pas simple, elle ne s’improvise pas et ici aussi, pas de secret, la préparation sera la clé du succès de l’excellence du Maître de Cérémonie.

Vous connaissez le monde de la conférence et de la prise de parole en public. Votre rôle est aussi de rassurer voire coacher les intervenants qui éprouvent du trac.

10 HABITUDES DES MAÎTRES DE CÉRÉMONIE CAPTIVANTS

1. Il a conscience de ses responsabilités :

- Le Emcee est responsable du bon déroulement et de l’ambiance de l’événement. Il faut se souvenir que sur un événement, l’ambiance varie selon les sujets traités ou les intervenants. Il y a des sujets plus légers que d’autres et d’autres plus institutionnels.

- Le Emcee se charge de la bonne transition entre ces chapitres de l’évènement.

- Le Emcee se doit d’être énergique et divertissant (sauf avis contraire du demandeur, mais c’est rare. En général, les demandeurs ont conscience du rôle de liant du MC et de la place de l’humour qui rend un événement plus léger et digeste).

- N’hésitez donc surtout pas à faire preuve d’humour.

- Votre rôle est de vous concentrer sur l’auditoire, car c’est lui qu’il faut satisfaire.

- Assurez-vous qu’ils s’amusent et passent un bon moment.

- Valorisez les intervenants et serrez-leur la main lorsqu’ils entrent sur la plateforme.

- Vous êtes le gardien du temps.    

- Vous connaissez la personne en charge de l’événement. Ceci vous évitera bien des soucis de communication. Cette seule et unique personne sera le lien entre vous et l’événement.

- Rendre un événement vivant en étant soi-même vivant dans son mode de présention.

2. Il ne néglige jamais la préparation :


- Connaissez le demandeur/l’entreprise. Faites des investigations et des recherches à son sujet.

- Chaque type d’événement dictera le type de présentation que vous allez mener.

En entretien avec le client, vous devrez apprendre à connaître le contexte de cet événement : quel type d’audience, leur formation, hommes/femmes, quel ratio, cadres,...

- Quelle est l’entreprise, son histoire, ses hommes. Sans chercher à connaître tout par cœur, vous y intéresser vous aidera à vous imprégner de l’esprit et des valeurs du demandeur. Soyez à l’écoute et dans un esprit de découverte sincère, cela aura un impact considérable sur la confiance que vous devez construire avec le demandeur.

- Connaissez votre événement sur le bout des doigts.
Avec le demandeur, vous devrez élaborer un programme qui sera fluide, cohérent, dont sa structure suivra une logique de montée en puissance. Car oui, plus l’événement dure longtemps, plus il est indispensable de penser en « stratégie de programmation » afin de garantir l’engagement et l’attention de l’auditoire.

- Connaissez les intervenants et interviewez-les plusieurs semaines avant l’événement. Le faire la veille vous décrédibilisera et vous ne serez pas prêt, c’est impossible !
Si possible rencontrez-les, tissez un lien avec eux, cela les mettra en confiance le jour J. Découvrez  leur histoire, demandez-leur de vous raconter des anecdotes qui pourront servir lors de votre présentation. Cette recherche de fond va vous aider à construire des introductions qui sonneront plus personnelle, inattendues et authentique.

En cas de soucis technique ou de timing, vous pourrez toujours utiliser ces anecdotes pour palier au temps indispensable pour rétablir une situation. Car, ne l’oubliez pas, les vedettes ce sont les intervenants !
Ceci deviendra votre atout majeur. Cela nourrira les besoins d’improvisation si cela s’avère nécessaire. Oui, même improviser, ça se prépare ! En tant que professionnel, rien ne s’invente sur le pouce !

- Apprenez à prononcer le nom de chaque intervenant en le leur demandant.

- Cherchez à savoir s’il y a des membres spéciaux dans l'auditoire qui devraient être reconnus lors de l'événement. Pensez aux séniors, aux officiels, aux élus, aux présidents, aux invités spéciaux, aux clients, aux sponsors, aux mécènes,…

- Préparez consciencieusement l’ouverture de l’événement.

10 HABITUDES DES MAÎTRES DE CÉRÉMONIE CAPTIVANTS

3. Il connait sa place au sein de l’événement.

Les stars de l’événement, ce n’est pas vous, mais les acteurs de l’événement. Vous devez toujours d’être discret. Votre rôle est de valoriser tous les intervenants comme s’ils étaient les vedettes de l’événement.

Dès que vous avez introduit un ou plusieurs personnes, vous disparaissez de la plateforme en toute discrétion : vous prenez place dans la salle (toujours devant) ou dans les coulisses.
Ne restez jamais dans le champ de vision de l’audience : dis-pa-rai-ssez !


4. Il maîtrise le déroulé de l'événement !

Créez ou révisez l’ordre du jour de l'événement et planifiez, minute par minute, le timing de l'événement. Prendre en considération le temps qu'il faut pour monter et descendre de la scène, faire les présentations pour les clients, et les discours ou remerciements des invités.

N’oubliez pas que vous allez faire face à des gens qui vont peut-être parler plus longtemps que prévu… Ici aussi la préparation en amont a toute son importance. N’hésitez pas à coacher tous les intervenants pour vous assurer de leur préparation.

Mémorisez un script, vos blagues, vos anecdotes, le contenu.
Vous pouvez avoir de petites cartes dans la main. Ici aussi, soyez professionnel et ne venez pas avec une feuille volante écrite à « l’arrache » à la main. Ceci vous décrédibilisera instantanément !

10 HABITUDES DES MAÎTRES DE CÉRÉMONIE CAPTIVANTS

5. Peu avant l’événement :

Ne l’oubliez pas : vous êtes la seule personne responsable du bon déroulement de l’événement ! Votre client vous paie pour cela, vous êtes professionnel, c’est maintenant que vous allez le confirmer !

- Arrivez longtemps à l’avance, la veille si possible pour les plus gros événements.
Vous devrez vous assurer du bon fonctionnement technique de la salle.
Présentez-vous aux techniciens lumière et son. Demandez-leur de tester avec vous toutes les installations : micros, lumières, projecteur et son.

-  Testez les présentations avec les personnes concernées. S’il y a des films ou du son dans leurs interventions, demandez-le leur et testez chaque séquence avec les techniciens afin de s’assurer du bon volume sonore de la présentation. Les techniciens ont l’habitude de travailler ainsi, ils prendront des notes pour que tous les volumes soient au bon niveau au moment venu.

- Prenez le temps de réunir tous les intervenants sur la plateforme. Faites-leur le tour de la scène, des coulisses, de la salle, du pupitre, du lutrin, des canapés, tables ou autres accessoires qui seront sur la scène. Répétez avec eux leurs entrées et leurs sorties, cela les mettra en confiance et vous aussi. Plus ils seront confiants avec leur environnement, plus ils seront à l’aise.

- Faites parler chaque intervenant quelques minutes avec le micro et à l’emplacement qu’ils vont devoir prendre au moment venu. A nouveau ceci les mettra plus en confiance aussi.

 

6. Il connait le matériel technique

Micro HP, micro-cravate, micro casque, câble VGA, câble HDMI, pavlov, adaptateur vidéo, prise jack, écran retour,… Connaissez tous les matériels et leur fonctionnement.
Apprenez aussi à tenir un micro de la bonne façon afin d’éviter les sons « percutants » qui font des effets d’explosions aux oreilles de l’auditoire. Un micro ne se tient pas devant la bouche. Ça aussi ça se teste au préalable et vous l’expliquez à tous les intervenants.

10 HABITUDES DES MAÎTRES DE CÉRÉMONIE CAPTIVANTS

7. Pendant l’événement :

- Adaptez votre énergie en fonction de l’ordre du jour.
Il y a des moments où vous devrez l’être plus et d’autres ou l’énergie devra l’être moins.

- Pensez à votre voix. Avec ou sans micro, parler avec énergie ne veut pas dire crier !
Modulez votre voix en fonction de l’énergie que vous cherchez à obtenir. Faites varier volume et ton, au risque de devenir monotone. Rendez votre intervention vivante.


- Pensez au débit de vos mots. Même si cela peut l’être, parler vite n’est pas forcément synonyme d’énergique. Il y a des débits qui trahissent le trac et d’autres qui génèrent de l’énergie positive.

- N’hésitez pas à faire des pauses, a prendre votre temps entre deux phrases.

- Soyez vigilant en ce qui concerne votre langage non verbal. Soyez sûr de vous, tenez-vous droit et ayez un pas énergique et assuré.

- Portez la tenue vestimentaire appropriée à l’événement.


- Écoutez tous les intervenants, car vous pouvez utiliser ce qui vient d’être dit comme pont et transition avec l’intervenant suivant.

- Gardez votre sang froid, quoi qu’il arrive !

Ne l’oubliez pas : l’audience va se calquer à votre énergie. Si vous stressez, cela se verra. Si vous êtes souriant, cela aura un impact positif sur l’audience. Si un imprévu survient, c’est à vous de rester calme. Vous êtes le maître de la situation et à trouver des solutions ou les bonnes personnes qui vont régler le problème.
S’il n’y a pas de solution, c’est votre responsabilité de continuer à animer l’événement et à vous adapter. « The show must go on ! », cet adage est votre moto !
Si un imprévu vient ponctuer l’événement, ne courrez pas partout, restez calme et toujours discret ! Rien ne dissipe plus l’attention de l’auditoire que voir un Emcee courir dans tous les sens. Le Emcee est toujours le plus discret possible, voire invisible. Il ne court pas au milieu de la salle, mais choisi de passer par derrière ou de longer les murs et se baisse s’il voit qu’il va entrer dans le champs de vision de l’auditoire.

- Dédramatisez tant que possible. Faites usage d’humour, ça marche toujours !

 

8. Il est préparé aussi au pire !

Comme mentionné plus haut, le Emcee professionnel est préparé à tout, même à l’imprévu ou à une situation qu’il n’a jamais vécue auparavant. Son attitude centrée « solutions et sang-froid » rassure, mais crée aussi un cadre favorable à la résolution du problème.
D’où l’intérêt de connaître les techniciens, de leur parler, même depuis la plateforme, les appeler par leurs prénoms, rassure l’audience et votre client.

Comme à la télévision, les directs sont toujours des prises de risques considérables : il peut y avoir une erreur d’image, de musique, sur la personne, de micro, d’accessoire qui ne marche pas ou qui tombe,… (ça sent le vécu) Quoi qu’il arrive, gardez le contrôle et votre calme. Je ne me trompe guère en disant qu’à chaque événement, aussi bien préparé soit-il, il se passe quelque chose d’imprévu. Quand vous le savez, vous ne serez pas surpris une fois que cela arrive.

Le Emcee reste inconditionnellement positif (même s’il pense le contraire), le contraire aurait des conséquences néfastes sur le ressenti de l’audience. Pensez en mode « hôtesse de l’air » qui rassure en cas de calamités.

10 HABITUDES DES MAÎTRES DE CÉRÉMONIE CAPTIVANTS

9. La clôture de l’événement

Les derniers mots de l’événement doivent être aussi percutants et sincères que ceux du début !
Résumez le contenu de l’événement en mentionnant les points forts, citant les punchline des intervenants. Qu’en avez-vous retenu et ce qui a été appris.

Le Emcee remercie tous les acteurs qui se sont chargés du bon déroulement de l’événement. TOUS : même les techniciens et ceux qui ont œuvré dans l’ombre, ne les oubliez pas. Ici aussi, préparez-le avec le demandeur. Il y a toujours plus de gens impliqués que vous n’avez rencontré ou interviewé. Pensez à des « petites mains », des secrétaires, responsables de projets, des stagiaires,…

N’oubliez pas les officiels, les élus, les représentants, les VIP,… et puis l’audience sans qui l’événement n’aura pas eu ce succès. Soyez toujours sincère et n’hésitez pas mentionner des anecdotes issues du « making off » de l’événement. C’est toujours amusant.

10. Il s'amuse !

Si vous prenez plaisir à vivre l’événement, votre client et l’audience va le voir. Ne surjouez pas, le mot d’ordre est simple : soyez sincère et authentique.

Bonne chance.

Michel POULAERT

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article